Pier Paolo Pasolini 1922 – 1975

Pier Paolo Pasolini

Les anges distraits, Actes Sud, 1995, Folio n°3590.

«Le temps perdu ne se rattrape plus; en fait, il vit au plus profond de nous, et seuls quelques-uns de ses fragments, anesthésiés ou embaumés par une mémoire conceptuelle et intéressée, vivent dans la conscience et forment notre autobiographie.»

(Merci à A U-V.)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *